Mots-clés

,

Un article paru sur le site de la banque mondiale résume les réalités de l’entrepreunariat féminin en RDC. Il est important de bien cerner ces réalités pour mettre en place des mesures différenciées qui pourront répondre de manière efficace aux besoins de ces femmes.

Les points à retenir:

  • Il faut distinguer en RDC deux catégories de femmes entrepreneurs : celles qui le sont par nécessité et celles qui souhaitent développer leur activité.
  • Les difficultés d’accès à des financements, le manque de services d’accompagnement, une réglementation inadaptée, les préjugés sociaux, de lourdes responsabilités familiales et un faible niveau d’instruction sont les principaux obstacles à l’entrepreneuriat féminin.
  • Des réformes axées sur l’égalité entre les sexes, l’essor du crédit-bail et une nouvelle génération de programmes de formation ciblés peuvent créer un environnement dynamique et propice à l’entrepreneuriat féminin dans le pays.

Pour lire l’article en entier   What does it mean to be a woman entrepreneur in the DRC 

Publicités